Vidéo

THE BLAZE

liens youtube

THE BLAZE, UN GROUPE D’ÉLECTRO FRANÇAIS A CHOISI ALGER COMME CADRE POUR LEUR CLIP DÉJANTÉ MAIS PROFOND : TERRITORY

« C’est le buzz là » nous écrit un algérois qui est dans le secteur culturel, comme pour nous avertir qu’il ne faut pas rater ça. Le buzz, c’est le nouveau clip du groupe électro The Blaze pour son titre ‘‘Territory’’.
Ce groupe français interroge les internautes dès la première sortie de leur premier clip en janvier 2016, ‘‘Virile’’, tourné spécialement à Bruxelles.

Territory c’est une mer bleue qui se fend par la mousse rejetée par un bateau, vue sur la baie d’Alger observée par un jeune en survêtement.

Le clip s’ouvre sur un silence. Entrée du jeune homme en larmes à la maison, retour au territoire, comme le titre l’indique. La musique commence, douce, sourde, avant de s’envoler et de se faire toujours plus intense. Dans le même temps, le héros prend sa mère, sa ‘‘yemma’’, dans les bras, patiente durant une prière, fume la chicha, zone dans la vieille ville,
danse comme un dément dans des soirées surchauffées entre copains sur les toits de la Casbah au crépuscule; puis le jeu avec les enfants se transformant en une sorte de transe d’une énergie dingue. À 4’44, après un puissant planséquence où le héros imite avec force conviction un gorille triomphant, tout-puissant (l’acteur est époustouflant), The Blaze signe son film autant que sa musique avec un écran noir où s’inscrit ‘‘Territory’’.

Le territoire chez The Blaze, c’est ce lieu à la fois familier et inconnu où l’on retrourne, auquel il faut se réadapter.

Ce qui fait la particularité de The Blaze c’est l’esthétisme, la nouveauté à travers leur art à la fois cinématographique et musicale. Il se réapproprit la musique éléctronique pour parler de cultures diverses, des jeunes et de
l’euphorie. C’est un duo aussi mystérieux que talentueux qui s’installe sur la scène musicale. On plonge ici dans un univers quasi chamanique où les voix graves autotunées surfent sur des sonorités douces d’électro-house.

Un extrait de leur rencontre avec « LES INROCKUPTIBLES » :

Guillaume_Il y a un peu de ça. Le feu, c’est aussi la chaleur et l’amour entre les gens. Je pense que c’est ce qu’on essaie d’amener, même si ça peut paraître un peu naïf comme propos. Mais c’est ce genre de sentiments qu’on a envie de mettre en avant. Et on vit certainement une époque où il est toujours bon de le rappeler.
Jonathan_Le message est super hippie. Mais on y croit beaucoup. L’amour, la jeunesse et la folie que ces sentiments autorisent sont vraiment la thématique principale de nos clips. Tu n’es pas obligé d’être dans la
guimauve quand tu parles d’amour. Il y a plusieurs façons de l’exprimer et c’est ce qu’on essaie de faire avec The Blaze.

L’ÉCOLE DU CHAT NOIR

Bienvenue à toi

TU VAS DÉCOUVRIR L’ÉCOLE DU CHAT NOIR !

ÉCRIT ET RÉALISÉ PAR LORENZO PAPACE avec NICOLE MERSEY ET JONATHAN PERONNY

Cette école n’est pas comme les autres, car c’est l’école de la révolte et de la liberté !

Le poing levé, une chatte noire en chemisette à col rouge et jupe à carreaux accueille les curieux, en roulant les « r », dans son école un peu spéciale, perchée dans les arbres. Lancée en novembre dernier sur YouTube, la série d’animation « L’école du chat noir » vise à rendre accessibles au plus grand nombre les ressorts de l’anarchisme en cassant les préjugés qui s’y rapportent.

Pour y remédier et « donner une chance à ces idées », le jeune homme résidant dans la région lyonnaise a « bossé sur une forme qui soit la plus claire et directe possible, en dehors des représentations habituelles qui vont avec ce courant de pensée ». Pour y parvenir, quoi de mieux que des animaux qui parlent ?

Lorenzo a dans sa chair l’expérience de la quête de liberté. On le ressent particulièrement dans ces vidéos. C’est un brave gaillard qui travail d’arrache pied et il a raison car son travail est vraiment une belle création.

Entre réalisation et quête de sens, cette série fait énormément du bien à l’idéologie de l’anarchie.

Il a pour but de nous transmettre son savoir sans nous obliger à y adhérer. Et c’est tout à son honneur. Ces petits épisodes sont intuitif, accessibles à tous, ludique et amusant. On y apprend des choses puisque Lorenzo se base sur des faits historiques. C’est une série à ne pas manquer ! Elle devrait être vue de tous et apprise de tout le monde !

Allez matez moi ça ! Qu’est ce que l’anarchisme ?